DU CLASSIQUE À… 

HΔLCIO est un jeune artiste de 22 ans, basé en Île de France. Fort d’une musique hybride et d’un talent certain, il vient de sortir son deuxième opus. Rencontre

Comment as-tu commencé la musique ? 

Je suis musicien depuis toujours. Je composais beaucoup de musique classique vu que j’ai été plusieurs années au conservatoire. J’ai ensuite travaillé à l’étranger où j’ai découvert la musique électronique sur ordinateur. C’est à partir de là que j’ai créé HΔLCIO, qui s’appelait autrement à l’époque. Depuis, je couple le classique et l’électro tout en étant toujours seul en scène. 

Ta musique à un son enveloppant. Selon toi, d’où est-ce que ça vient ? 

J’ai toujours beaucoup aimé les influences classiques dont je n’ai jamais pu réellement me défaire. Quand j’ai commencé l’électronique, ça m’a paru comme une évidence d’allier les deux, de continuer dans cet esprit même sur la base d’un travail sur ordinateur. Je trouve que la douceur du classique et le côté rythmé et pluriel de l’électronique se complètent vraiment bien. 

Es-tu pluri-instrumentaliste ? 

En effet. J’ai commencé à étudier la flûte traversière et le piano. Plus tard, je me suis mis à la batterie et à la basse. C’est ce que j’utilise le plus quand je compose. Et le piano me sert pour les synthétiseurs. 

Quand as-tu commencé à composer ? 

J’ai débuté vers 14 ans, avec du pur classique. Par la suite, je me suis penché un peu sur de la musique rock. C’est vers 18 ou 19 ans que je me suis orienté vers ce que je fais aujourd’hui. 

Mes tout premiers morceaux étaient écrits pour se jouer avec un orchestre. Ils ont été présentés quelques fois au conservatoire de Bagneux. Mais le projet complet n’a jamais pu voir le jour et rien n’a été enregistré. 

Tu as déjà sorti plusieurs projets, dont le premier en 2016… 

En effet. Cette année là, j’ai sorti mon premier EP, Deutch Qualitat. Pour le travailler, je suis parti un mois en Allemagne, et je l’ai sorti quasiment tel quel dès mon retour. 

Comme je ne communique pas énormément, je n’ai pas vraiment eu de retours puisque mon écoute n’est pas très développée à l’heure actuelle. Mais c’était une musique qui se basait sur l’ambiance, le minimal, qui s’écoutait surtout en arrière plan, et les critiques que j’ai eu étaient plutôt positives. 

Aujourd’hui, je reviens avec Ultimate Trip, sorti il y a quelques semaines. Composé de 12 titres, c’est un album complet dont deux titres, Balade en forêt, sont une suite logique. Il y a aussi des morceaux fusion de classique et l’électro, mes bases, et d’autres plus celtiques. 
Pour cet opus, j’ai eu la chance de travailler avec une artiste dessinatrice qui a réalisé 7 des 12 vignettes des morceaux, ainsi que la pochette. Ainsi, j’ai pu mettre en corrélation le son et l’image. 

As-tu un projet scénique ? 

Oui. Le live est maintenant prêt, mais je n’ai pas de dates de prévues pour l’instant. Il dure entre une heure et une heure et demie suivant la configuration du set. 
Je n’ai pas d’ambiance lumineuse prédéfinie parce que je n’ai pas spécialement eu l’occasion de former quelque chose de précis. Cependant, je suis technicien son et lumières de métier, donc ça me tient à coeur que cette partie soit fortement présente dans mes prestations. J’intègre aussi de la vidéo. Je ne l’ai pas forcément choisi, mais comme je travaille seul et que ça me convient bien, au moins je suis sûr d’avoir un show qui me correspond parfaitement.

Comme je vous l’ai évoqué juste avant, je ne vis pas de ma musique. Je n’en ai d’ailleurs pas spécialement envie, je trouve plus intéressant de ne pas avoir cette contrainte de devoir manger grâce à mon art, ce qui affecte forcément la composition. Mon idée, c’est avant tout d’allier passion et plaisir tout en construisant quelque chose de propre et très professionnel avec une démarche amateur.

À l’avenir, j’ai également d’autres envies. Je vais travailler sur la musique d’un spectacle de mentalisme et j’aimerais pouvoir mettre en scène un conte musical, d’ici quelques années.

Pour retrouver, découvrir et suivre HΔLCIO, rendez-vous sur Facebook, Instagram, Youtube et SoundCloud.